Un métro trop rapide

Pour le compte de la 3ème journée de Championnat de France Tennis Entreprise, nos garçons se déplaçaient à Antony dans la banlieue sud de Paris pour affronter l’US Métro.

Comme l’an passé, l’US Métro alignait une équipe très solide avec des joueurs classés jusqu’à 6 échelons au-dessus des nôtres. 

On peut dire que la mission s’annonçait impossible d’autant plus que les joueurs de la RATP étaient déjà tous bien mieux classés. Sans suspense, nos garçons ont perdu 4-0 mais n’ont, par contre, pas démérités.  

Nicolas Rasamoelina (4/6) avait la lourde tâche d’affronter un négatif classé -2/6 et ancien -15. Après la perte rapide du 1et set (6/1), notre Nico s’est bien repris dans le second pour faire la course en tête et même mener 4/1 puis 5/3. C’est à ce moment-là que son adversaire profitait de sa fébrilité sur quelques smashs mal négociés pour recoller à 5 partout puis conclure le match 7/5. 

De son côté, Antoine Martin (5/6) était opposé à un joueur classé 2/6 et anciennement 817ème à l’ATP. Après avoir fait la course en tête jusqu’à 5/4, Antoine perdait le 1er set 7/5. Dès lors, le match tournait en faveur du joueur local qui bouclait le match en remportant plus facilement le 2ème set 6/2. 

Sylvain Schneider (15/1) affrontait, quant à lui, un tennisman classé 3/6. Malgré un début de match équilibré et des occasions de breaks ratés par notre capitaine, le joueur parisien a par la suite géré son match en s’imposant 6/3 6/2. 

Enfin il s’agissait du baptême de feu en championnat de France pour notre ancien président de section, Olivier Mann (15/5). Pour sa « première », il était opposé à un joueur classé 5/6 et ancien -4/6. Malgré quelques jolis coups et plusieurs balles de jeu en sa faveur, Mannol s’est vu infligé une bicyclette. 

Avec cette nouvelle défaite, les chances de maintien en division 1 sont très minces. Il faudra obligatoirement battre ATPEN dans la métropole lyonnaise dans 15 jours et espérer des résultats favorables dans les autres rencontres.

 

Laisser un commentaire